Actualités

DIU de recherche translationnelle et innovation thérapeuthique dans le système nerveux

Comme chaque année depuis 8 ans, les universités de Paris-Sud et Pierre et Marie-Curie organisent un Diplôme Inter-Universitaire (DIU) de recherche translationnelle et innovation thérapeuthique dans le système nerveux. Cette formation diplômante permet de mieux comprendre les stratégies de recherche de thérapies au niveau académique et industriel et pourra être valorisée lors de recherches d’emplois dans l’industrie.

La recherche translationnelle a comme objectif de transformer les découvertes scientifiques en recherche clinique. On peut l’imaginer comme un pont avec deux piliers (les modèles expérimentaux et les études cliniques) et une passerelle (les biomarqueurs). Le programme de cette formation est focalisé sur l’innovation thérapeutique, qui repose sur une bonne communication entre la recherche expérimentale et la recherche clinique. Cette formation offrira aux participants les outils nécessaires pour faciliter cette communication.

Cette formation est dédiée aux collaborateurs des compagnies pharmaceutiques, entreprises de biotechnologies, centres d’imagerie et de diagnostique biochimique ; cliniciens participants aux essais cliniques des nouvelles thérapies et aux cliniciens intéressés par le processus de découverte des médicaments ; chercheurs fondamentalistes.

Ce cours sera sanctionné par la remise d'un diplôme universitaire.

Tarifs (hors droits universitaires de 3ème cycle)

Tarif individuel: 150 €

Tarif Formation Continue (FC) : 600 €

Date limite pour les candidatures : 15/12/2018

Dates : 5 séminaires de 2 jours (jeudi et vendredi) entre janvier et mai 2019 (17-18 janvier, 14-15 février, 11-12 avril et 16-17 mai 2019). Examen oral final le 17 mai.

Informations complémentaires et dossier d’inscription sur http://www.du-neurotrans.u-psud.fr/

Naissance de la nouvelle UMT ACTIA Agrochem, Acides GRas pour la CHimie Et les Matériaux

Le projet d’UMT Agrochem proposé par l’lTERG et le LCPO (Laboratoire de chimie des polymères organiques de l’ENSCPB de l’Université de Bordeaux et CNRS) est dans la continuité des deux précédentes UMT labellisées, UMT Polygreen et UMT Polygreen2industry. En phase avec les attentes des clients de l’ITERG sur toute la chaîne de valeur (producteurs, transformateurs et utilisateurs de corps gras), et ce à l’échelle nationale et internationale, il entend contribuer à l’émergence de produits biosourcés innovants et performants à partir de lipides, dans une logique de compétitivité économique, sociétale et environnementale.

L’UMT Agrochem a pour ambition de soutenir la structuration et le déploiement de deux filières françaises, issues de sourcings lipidiques, dédiées aux marchés agro-industriels de la chimie et des matériaux. Pour ce faire, il mise sur des produits à très haute performance, sur des marchés porteurs, en termes de volume et de capacités de production, concurrentiels à ceux de la pétrochimie.

Les deux sourcings ciblés pour la production d’acides gras originaux sont l’huile de colza érucique issue de la filière oleoprotéagineuse et l’huile à haute teneur en acides gras oléique issue de la filière biotechnologique. La mise en commun porte sur les processus de travail propres à l’oléochimie et à la chimie des polymères assemblés pour créer, puis prototyper des produits cibles. L’évaluation fonctionnelle se fera en partenariat avec des opérateurs français et étrangers recrutés grâce aux résultats des deux UMT précédentes.

Sur avis du conseil scientifique et technique (CST) de l’ACTIA, l’UMT est agréée à compter du 1er janvier 2019 et ce sur une période de 5 ans.

2e Rencontres Francophones sur les Légumineuses : 17 et 18 octobre, Toulouse

Sécurité et équilibre alimentaire, agriculture durable, adaptation aux changements climatiques, les légumineuses sont un élément clé pour répondre aux grands défis d'aujourd'hui et de demain. Pois, fèverole, lupin, soja, luzerne, lentille, haricot sec, niébé, et bien d'autres, ce bouquet de cultures présente de nombreux bienfaits pour l'Homme, les animaux et la nature.

Rendez-vous incontournable, les Rencontres Francophones sur les Légumineuses sont de retour. Pour cette 2e édition, plus de 250 scientifiques, experts, agriculteurs, représentants politiques et professionnels sont attendus. Des conférenciers de renommée internationale seront présents afin de partager leurs connaissances et d'échanger sur les enjeux et défis de la filière des légumineuses, de l'amont à l'aval. L'ouverture des journées RFL2 se fera en présence de Karine Gloanec Maurin, députée européenne, aux côtés de la FAO et des directions des co-organisateurs.

 

En pratique :

Date : 17/10/2018 - 18/10/2018, 9h-20h,

Organisateurs : Inra - Cirad – Terres Univia – Terres Inovia

Lieu : Toulouse (31), Centre de Congrès Pierre-Paul Riquet

Public : Scientifique & Technique

Date : 17 & 18 octobre 2018

Thème  : Renforcer les échanges entre les acteurs pour un développement durable des légumineuses dans les systèmes agricoles et les filières.

Contact - informations :

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site : www.rfl-legumineuses.com

Contrôles DGCCRF sur l'huile d'olive : mise au point sur les chiffres avancés dans la presse

Plusieurs supports de presse se sont fait l’écho de fraudes sur l'huile d'olive commercialisée en France. La Fédération de l'industrie et du commerce des huiles d'olive rappelle que « le rapport de la DGCCRF fait ressortir les conclusions suivantes :

- Les contrôles ont été ciblés sur les points de ventes  pouvant générer le plus de fraudes (vente sur internet notamment) et sur ceux ayant déjà été contrôlés.

- Les deux-tiers des établissements contrôlés ont fourni des justificatifs levant tout doute.

- 67 échantillons se sont avérés non conformes. La non-conformité recouvre des réalités très différentes, de l'erreur d'étiquetage à la tromperie.

- Le plan de contrôle de la DGCCRF montre que le plus faible taux d'anomalies provient des contrôles effectués en GMS ou dans les boutiques spécialisées.

- En revanche, il met en garde le consommateur sur les ventes par internet ou par correspondance où le taux d'anomalie est de 59 %.

En France, près de 100 000 tonnes d'huile d'olive sont commercialisées chaque année soit près de 110 millions de litres très majoritairement distribuées en GMS. Les consommateurs peuvent continuer à consommer en confiance les huiles d'olives commercialisées dans les enseignes de la distribution et les magasins spécialisés. »

 

LegValue : favoriser l’essor des légumineuses en Europe

Comment développer les légumineuses dans l’agriculture pour l’alimentation animale et humaine ? Cette question cruciale, défi d’avenir pour notre filière, est le point d’orgue du projet LegValue. L’interprofession participe à cet ambitieux programme de recherche européen au côté de son institut technique Terres Inovia. Le projet, porté par Frédéric Muel, mobilise 24 acteurs de la recherche publique et privée dans près de dix pays européens. Pendant quatre ans, tous ces acteurs plancheront pour évaluer les avantages agronomiques, économiques et environnementaux à produire et consommer des légumineuses., aussi bien en agriculture conventionnelle que biologique.

 

Tourteaux : des travaux de recherche prometteurs pour une nouvelle start-up

Terres Univia -avec son institut technique Terres Inovia – est impliqué dans un projet de recherche d’envergure depuis 2011 sur les tourteaux de colza et de tournesol : Oléochampi. Menés en collaboration avec le laboratoire Inra Biotechnologies et Biodiversité fongique de Marseille, les travaux de recherche ont débouché sur la découverte d’un nouveau procédé pour améliorer la valeur énergétique des tourteaux en alimentation animale. Ce projet a donné lieu à un brevet et à la création d’une start-up, Oleoinnov, hébergée au sein de l’incubateur IMPULSE à Marseille.

Plan protéines : de la réflexion aux actions

Alors que la consultation de la Commission européenne s’achèvera le 23 novembre 2018, la filière française a élaboré des propositions concrètes pour construire un plan protéines efficace, ambitieux et vertueux. Cinq axes d’actions prioritaires sont identifiés :

-       encourager les producteurs à cultiver des plantes riches en protéines, par exemple en comptabilisant toutes les légumineuses dans les Surfaces d’Intérêt Ecologique (SIE) quel que soit leur mode de production et en maintenant les paiements directs ;

-       conforter l’organisation des opérateurs dans des filières propres aux plantes riches en protéines, par exemple en développant des justes mécanismes de contractualisation pour mieux répartir la valeur ajoutée ;

-       promouvoir les débouchés des cultures oléo-protéagineuses françaises, par exemple en valorisant les tourteaux et autres sources locales de protéines végétales sans OGM, tracés et de qualité ou en renforçant les débouchés non alimentaires des huiles comme les biocarburants ;

-       renforcer la recherche, le développement et l’innovation, par exemple en encourageant les programmes visant à améliorer la compétitivité et la durabilité des productions ;

-       consolider les sources de financement du plan protéines grâce à un soutien des pouvoirs publics dans la durée pour accompagner une profession mobilisée.

Ces différentes propositions sont accompagnées d’une explication pédagogique des différents enjeux du plan protéines. Envoyée aux parlementaires, cette brochure est aussi consultable en ligne sur http://www.terresunivia.fr/sites/default/files/articles/publications/brochures/terresunivia-brochure-plan-proteines.pdf.

Palmier à huile : peu de terres en Afrique peuvent concilier rendement et protection des primates

Une équipe internationale, comprenant des chercheurs du Cirad et du Centre Commun de Recherche de la Commission Européenne, vient d’évaluer l’impact potentiel sur les primates de l’expansion de la culture du palmier à huile en Afrique. Les auteurs de l’étude ont combiné des données sur l’adéquation des terres à cette culture avec des données sur la répartition, la diversité et la vulnérabilité des primates. Ils concluent que concilier développement du palmier à huile en Afrique et conservation de la biodiversité sera très difficile. Ces résultats ont été publiés dans la revue américaine PNAS.

Source : Giovanni Strona, Simon D. Stringer, Ghislain Vieilledent, Zoltan Szantoi, John Garcia-Ulloa, and Serge A. Wich (2018). Small room for compromise between oil palm cultivation and primate conservation in Africa.PNAS

Protéagineux : des rendements stables malgré des conditions climatiques chaotiques

Avec des rendements moyens de 40 à 45 quintaux par hectare pour les protéagineux d'hiver et de 30 à 35 quintaux par hectare pour les protéagineux de printemps, la récolte 2018 s'achève sur une pointe d'amertume. Les rendements sont moyens, voire bons, et ce malgré un contexte climatique très compliqué : précipitations abondantes, importantes gelées suivies de fortes chaleurs. Ces conditions ont favorisé les attaques d'insectes, susceptibles d'impacter productivité et qualité des graines, et contre lesquelles les producteurs sont restés démunis.

14th GERLI Lipidomics meeting: biogenesis and fate of lipid droplets

The 14th GERLI Lipidomics meeting will be held at St Maximin-la-Sainte Baume, France, from september 30th to october 3rd, 2018. The scientific program of this year will be mostly dedicated to lipid droplets in all states. Under the title “Biogenesis and Fate of Lipid Droplets”, the organizers would like to gather researchers from various areas with common interested for lipid droplets, their physical chemistry and metabolism, their association with diseases and various applications in biotechnology, pharmacology and nutrition.

All informations about the meeting venue and scientific program can be accessed via the following link: http://www.gerli.com/congres/gerli-14th-international-lipidomics-meeting/. All inclusives registrations (registration to the meeting, 3 hotel night, breakfast, lunches and gala dinner) will close this week on september 7, 2018, so please register before that deadline. Submission of abstracts for poster presentation is still open until september 7 as well.