Actualités

Découvrez les actualités de l’Interprofession avec la Lettre des OléoPro

Quoi de neuf dans la filière des huiles et des protéines végétales ? Le 3e numéro de la Lettre des OléoPro vient de paraître. Au fil de ses huit pages, elle fait le point sur l’état des récoltes et de la production, en mettant l’accent en particulier sur le colza. Elle permet aussi de découvrir certains travaux de l’Interprofession dans les différentes thématiques qu’elle couvre (alimentation humaine et animale, non alimentaire, études économiques). Un focus a été fait sur le B100, ce nouveau carburant 100% renouvelable autorisé en France.

Diffusée deux fois par an, en janvier et juillet, elle est consultable en ligne gratuitement. Découvrez-la vite !

L’Afidol devient France Olive

Lors de son assemblée générale, l’Association française interprofessionnelle de l’olive (Afidol), section autonome de Terres Univia, s’est rebaptisé France Olive. Ce changement de nom, décidé à l’occasion des vingt ans de l’association pour moderniser son image, est aussi associé à une nouvelle identité visuelle, ornée de bleu-blanc-rouge, visant à valoriser la qualité made in France des olives produites en hexagone. « L’acronyme Afidol est utilisé depuis sa création, mais, en dehors des initiés, personne ne sait ce que veut dire Afidol ! Aussi, pour ses 20 ans, nous avons décidé de lui donner un nom plus parlant, qui affirme bien l’origine de ses huiles d’olives et de ses olives : France Olive », a expliqué le nouveau président Laurent Bélorgey.

À l’occasion de cette assemblée générale, France Olive a aussi présenté l’économie de la filière, avec une production mondiale en hausse de 30% (3,3 millions de tonnes). L’Union européenne représente 66% de cette production. L’Espagne est le premier producteur (1,2 Mt), suivie par l’Italie et le Grèce. Avec 6 400 tonnes, la France reste un petit marché à l’échelle mondiale, mais constitue le 4ème marché européen. Dans l’hexagone, les Bouches-du-Rhône affirment leur position de leader, avec 30% de l’huile d’olive produite et, globalement, tous les départements ont vu leur production augmenter sur la campagne 2017/2018. La consommation a également progressé (+4%) et est tirée par les huiles bios (+9%, avec une part de marché de 16,9%).

 

 

Au sommaire de la revue italienne RISG (La Rivista Italiana delle Sostanze Grasse ) n. 1/2018 - Open Access

  • Animal fats for non-food uses. A review of technology and critical points (P. Bondioli, G.P. Carelli, M. Grosso)

  • Effect of pigments and total phenols on oxidative stability of monovarietal virgin olive oil produced in Morocco (M. El Yamani, E.H. Sakar, F. Mansouri, H. Serghini-Caid, A. Elamrani, Y. Rh arrabti)

  • Structure and properties of selected metal organic frameworks as adsorbent materials for edible oil purification (E. Yılmaz, A. Erden, M. Güner)

  • Nota tecnica. Lubrificanti - Corrispondenza tra metodi analitici (gennaio - dicembre 2018) (M. Sala, F. Taormina, P. Ruggieri)

  • Convegno SISSG - Qualità ed Autenticità Tecnologie e Sottoprodotti - 18-19 Ottobre 2018, Bari

http://www.innovhub-ssi.it/web/stazione-sperimentale-per-gli-oli-e-i-grassi/pubblicazioni

 

 

Terres Inovia met son matériel d’expérimentation en partage

L’institut Terres Inovia a choisi de louer son matériel agricole sur le site WeFarmUp. Cette start-up propose depuis 2015, la mise en relation entre agriculteurs autour de la location de matériels agricoles. C’est la première fois qu’un institut technique accepte de mettre en partage ses équipements d’expérimentation.

Le principe de la plateforme est de permettre à des agriculteurs de louer une moissonneuse-batteuse, une herse étrille ou encore un tracteur à la journée, à la semaine, ou encore au mois, en évitant ainsi de réaliser des investissements parfois colossaux pour du matériel agricole. « Cela montre l’importance d’une stratégie d’investissement raisonnée pour les agriculteurs afin d’optimiser les coûts de production et le fonctionnement économique des exploitations. Cette manière de travailler, en co-construction avec les agriculteurs, est justement au cœur du projet d’entreprise de Terres Inovia », souligne David Gouache, directeur adjoint de Terres Inovia.

Le site WeFarmUp, créé en 2015 par Laurent Bernède et Jean-Paul Hébrard, va justement dans ce sens. Terres Inovia a choisi de travailler avec cette plateforme pour mettre à la disposition des producteurs son matériel agricole utilisé dans les stations expérimentales afin de mieux absorber les investissements. « Notre matériel d’expérimentation a souvent des périodes d’utilisation très ponctuelles », précise Jean-Louis Lucas, ingénieur au département expérimentation de Terres Inovia. Actuellement, 45 équipements de l’institut sont proposés en location sur le site de WeFarmUp, tels que des tracteurs agricoles, des semoirs monograines, des herses étrilles ou rotatives, une moissonneuse-batteuse… Avec un système très simple à gérer. « En quelques clics, un matériel est loué, paiement par carte bancaire ou virement. Ce mode de location à une assurance inclue et le paiement est sécurisé ».

Inversement, l’institut envisage également de louer (plutôt que d’acheter) des outils qui lui sont nécessaires sur la plateforme. « Le matériel agricole est l’un des secteurs les plus porteurs d’innovations dans les grandes cultures, WeFarmUp nous permet ainsi d’accéder à des matériels pour des besoins spécifiques et ponctuels d’expérimentation ou de test, d’autant que les équipements agricoles évoluent très vite », ajoute Jean-Louis Lucas.

Avec ce partenariat, Terres Inovia est le premier institut technique à mettre son matériel agricole en partage, à la location. « Nous espérons que d’autres instituts ou organismes aient la même idée afin d’élargir l’offre d’équipements au sein de cette plateforme web ».

AG : Terres Univia dévoile son rapport d’activité et les chiffres clés de la filière

Le 28 juin, Terres Univia a réuni son assemblée générale ordinaire et extraordinaire. À cette occasion, l’Interprofession a présenté son rapport d’activité 2018 qui synthétise le travail mené par Terres Univia sur les différentes thématiques qu’elle couvre, comme notamment la production, l’alimentation humaine, le bio ou encore les études économiques et les marchés. Antoine Henrion et Laurent Rosso, respectivement président et directeur de l’Interprofession, ont mis en avant, dans le rapport d’activité, « l’important programme d’actions dans la mise en œuvre du plan de filière », avec la construction du plan CVO (Contribution Volontaire Obligatoire) et de ses objectifs, parmi lesquels figure la souveraineté des protéines françaises et la démarche de durabilité des bassins de production.
Lors de son assemblée générale, Terres Univia a également présenté les chiffres clés 2018 de la filière. Composition des graines, surfaces en France et dans le monde, bilan des Matières Riches en Protéines (MRP), débouchés, prix… l’Interprofession dévoile, comme chaque année, tous les indicateurs chiffrés et les statistiques des oléagineux et plantes riches en protéines.

Retrouvez Terres Univia sur Linkedin !

Terres Univia vient d’ouvrir une page Linkedin, le premier réseau social professionnel dans le monde. Crée en 2003, il revendique plus de 400 millions de membres issus de 170 secteurs d’activités différents.
La page consacrée à Terres Univia comprend un fil d’actualités régulières. Elle est destinée à rassembler toute une communauté autour des problématiques des huiles et des protéines végétales.
Le compte Linkedin vient enrichir la présence de l’Interprofession sur les réseaux sociaux. Déjà, Terres Univia dispose d’un compte Twitter, suivi par plus de 2180 abonnés.

Pour suivre les actualités de Terres Univia et intégrer la communauté de l’Interprofession, n’hésitez pas à suivre Terres Univia sur Linkedin : https://www.linkedin.com/company/terres-univia

15th Gerli International Lipidomics meeting : registration fares will increase after July 14th 2019

The organizing committee, Gerli, SFN, SFEL and GLN scientific boards are pleased to welcome you at the 15th Gerli international Lipidomics meeting, which will take place at the Centre de Transfert, Université de Technologie of Compiègne, from september 30th to october 2nd, 2019.

Registration fares will increase by 100 € after July 14th 2019.

The scientific program will be mostly dedicated to lipid and fatty acids biodiversity in living world and their role in cells. Under the title “Biodiversity of lipid species – Benefit for nutrition and Effects on health”, we would like to gather researchers from various areas with common interested for the exploration / exploitation of this diversity, the physical chemistry of unusual lipids and fatty acids, the metabolism leading to these different structures, their impact on the diseases, their effect on health and their various applications in biotechnology, pharmacology and nutrition.

To attend the meeting go to the GERLI website.

This meeting will be followed by the "Journées des Lipidomystes" October 3-4, Compiègne.

Webinaire SFEL : Les Big data en biologie, par Jean-Charles Martin, le 21 juin 2019 de 13h à 14h

Les « big data » en biologie : un nouveau partenaire pour accélérer la R&D en agronomie, nutrition et santé : tel est le titre du webinaire proposé par la SFEL (Société Française pour l'Etude des Lipides) le 21 juin 2019 entre 13h et 14 h. Il sera animé par Jean-Charles Martin, Directeur de recherche à l’Inra (Centre cardiovasculaire et nutrition localisé à l’hôpital de la Timone à Marseille).

Le déchiffrage du génome humain et les percés majeures en génétique ont permis l’émergence de nouveaux concepts et de nouvelles technologies pour revisiter la biologie avec des performances inégalées. Ces technologies sont au carrefour de disciplines telles que les mathématiques, l’informatique, la physique et la chimie. Elles permettent de générer des données massives (les big data) qui reflètent fidèlement l’état d’un système biologique. Ces technologies dites « omiques », adossées à la biologie classique, permettent de révéler avec plus de profondeur le fonctionnement des systèmes qu’elles explorent et d’en prédire le devenir. La métabolomique constitue à cet égard un pilier majeur de ces technologies, avec des applications multiples en recherche fondamentale, mais aussi appliquée et comme moteur d’innovation pour la R&D.

Les inscriptions sont gratuites via Internet (https://www.weezevent.com/webinaire-sfel-les-big-data-en-biologie) mais le nombre de places limité.

Alerte réglementaire : acide érucique dans les préparations pour bébés

Le Règlement délégué (UE) 2019/828 de la Commission du 14 mars 2019 modifiant le règlement délégué (UE) 2016/127 en ce qui concerne les exigences relatives à la teneur en vitamine D et en acide érucique dans les préparations pour nourrissons et les préparations de suite (PDF, 371 ko), précise, dans les annexes I et II (point 5.3 et point 4.3) :

- La teneur en acide érucique ne dépasse pas 1% de la teneur totale en matières grasses.

est remplacée par le texte suivant :

-La teneur en acide érucique ne dépasse pas 0.4% de la teneur totale en matières grasses.

Le présent règlement entre en vigueur le 20e jour suivant celui de sa publication au Journal Officiel CEE.

JOUE – 23 mai 2019 – n° L137

Lipid nutri + n°40 : Place des acides gras polyinsaturés précurseurs essentiels dans l’alimentation des populations particulières en France

Après avoir permis l’évaluation des apports en acides gras de la population adulte française, l’analyse des données INCA 2(Étude individuelle Nationale sur les Consommations Alimentaires 2006-2007) s’est poursuivie chez les populations particulières telles que les femmes enceintes et allaitantes, les enfants et adolescents, et les séniors. Les données présentées dans cet article se concentrent sur les acides gras essentiels précurseurs des familles n-3 et n-6, le plus souvent apportés dans l’alimentation par les huiles végétales. Ces données montrent une nouvelle fois que les apports en acides gras polyinsaturés n-3 restent d’autant plus insuffisants que ces populations ont des besoins incontestables.

Cet article signé de Noëmie Simon (1), Benjamin Buaud (2), Jessica Tressou (3), Philippe Guesnet (4) et Stéphane Pasteau (5) est à lire dans le numéro 40 de Lipid’Nutri+ (avril-mai 2019), téléchargeable sur le site de Terres Univia (PDF, 340 ko).

 (1) Terres Univia, 75378 Paris Cedex 08, France
(2) ITERG, Institut des Corps Gras, 33610 Canéjan, France
(3) UMR MIA-Paris, AgroParisTech, INRA, Université Paris-Saclay, 75005 Paris, France
(4) PG Consulting, 91440 Bures sur Yvette, France
(5) Phasme Consulting, 75008 Paris, France