Actualités

IN PETTO : un projet pour augmenter le taux de protéines du colza

Depuis quelques années, de nouveaux débouchés s’ouvrent à la fraction protéique de la graine de colza. Le défi est de taille : augmenter ce taux de protéines sans dégrader la teneur en huile. C’est tout l’enjeu d’un projet d’envergure : IN PETTO. L’intérêt des acteurs de l’aval pour la fraction protéique du colza est, en effet, grandissant pour la valorisation du tourteau pour les monogastriques, mais également pour l’alimentation humaine.

Financé par le Fonds d’Actions Stratégiques pour les Oléoprotéagineux (FASO) à hauteur de 300 000 euros, ce projet associe de nombreux partenaires autour de Sofiprotéol : Terres Inovia, l’institut technique de l’Interprofession, des semenciers (Euralis, Limagrain et RAGT 2n) et des acteurs de l’agro-développement (SEINEYONNE, Noriap, Natup).

Des tests sur les variétés pour évaluer la teneur en protéines

L’objectif de ce projet est donc d’évaluer les leviers permettant d’augmenter la teneur en protéines du colza d’hiver par des tests sur les variétés et la variabilité existante en termes de teneur en protéines, mais aussi d’étudier l’impact de la fertilisation azotée.

Initié en juillet 2018, ce projet a achevé son premier volet en juillet 2021, avec l’évaluation de neuf variétés, préalablement sélectionnées pour une teneur en protéines plus élevée que la moyenne, au sein d’un réseau d’essais. Les résultats obtenus ont montré que la teneur en protéines est très variable selon les conditions pédoclimatiques. Cependant, un effet variétal important a pu être mis en évidence avec un gain potentiel de près de 1%. La fertilisation azotée, en particulier le retard du dernier apport d’azote, apparaît avoir une incidence mais ce résultat reste à confirmer.

Le second volet du projet, IN PETTO 2, toujours financé par des fonds FASO et mobilisant Terres Inovia, Euralis, Noriap et Staphyt, a vu le jour en 2021 pour s’achever en 2023. Son objectif ? Poursuivre les travaux sur la fertilisation azotée et soufrée sur trois lieux d’essais et réaliser une analyse statistique de l’impact de la fertilisation sur le rendement et le taux en protéines.

En savoir plus

Symposium SFEL/CNIEL "Lipides laitiers et santé - Dès les 1000 premiers jours et au-delà....", vendredi 23 septembre 2022

Le 23 septembre 2022, le Cniel et la SFEL s'associent pour partager avec vous les dernières avancées scientifiques sur les rôles nutritionnels des lipides laitiers.

Au cours de ce symposium, Marie-Caroline MICHALSKI recevra la médaille CHEVREUL 2022 pour l'excellence des travaux scientifiques menés ces dernières années dans le domaine de la Nutrition Humaine et des Lipides, et en particulier des lipides laitiers.

Ce symposium se déroulera en français, à l'exception de la remise de la Médaille CHEVREUL et de la dernière conférence d'Anestis Dougkas qui seront en anglais.

Pour les informations sur le programme et les inscriptions, cliquez ici.

ATTENTION : Pour l'inscription à la vidéo de la conférence de la Médaille Chevreul à 14h (heure de Paris), veuillez répondre « NON » à la question "Allez-vous assister à cet événement à Paris à La Maison du Lait le 23 septembre ". Vous recevrez par email un lien avant le 23 septembre.

Maghreb Oléagineux : une année 2021/2022 riche et active

 

Lancé en 2019 pour promouvoir les semences européennes de colza et de tournesol au Maroc et en Tunisie, le programme Maghreb Oléagineux mène des actions concrètes depuis trois ans. Le bilan de cette troisième année est plus que positif.

Des formations qui montent en puissance

Elles ont pu reprendre en présentiel grâce à l’allégement des restrictions sanitaires en Tunisie et au Maroc. Elles ont été suivies par 75 conseillers et 32 prestataires de services avec chacun environ 70 agriculteurs dans leur réseau, soit 7 490 agriculteurs impactés.

Des événements sur le terrain suivis de près

Les field days, qui réunissent des agriculteurs sur des parcelles de démonstration à différents stades de la culture pour diffuser les bonnes pratiques techniques, ont aussi pu être organisés en présentiel, à l’exception de quelques field days réalisées en distanciel en 2021 en Tunisie. Au total 135 field days ont été organisés durant la 3ème année du programme, réunissant 2 173 agriculteurs.

Une présence au principal salon agricole tunisien

L’équipe du programme OilseedMaghreb était également présente au SIAMAP à Tunis qui s’est tenu 26 au 31 octobre 2021. Cette présence à ce salon a permis de toucher 4 285 visiteurs qui ont pu échanger avec des intervenants sur l’intérêt des semences européennes ainsi que sur des éléments techniques de la conduite du colza, en s’appuyant notamment sur les guides techniques produits dans le cadre du programme.

Suite à l’annulation du salon agricole au Maroc, trois nouvelles actions ont été conduites : un podcast, un interview TV et un interview radio. Ce dispositif a permis de sensibiliser 460 000 auditeurs à l’intérêt des cultures oléagineuses et des semences européennes.

Une communication efficace

Grâce à la diffusion de 5 communiqués de presse, l’organisation de 3 conférences de presse ou encore la diffusion de spots radio, d’interview TV et d’articles de presse dans les médias spécialisés, le programme a bénéficié d’une large couverture de plus de 34 millions d’auditeurs/lecteurs.
Enfin le site internet et la page Facebook ont été alimentés tout au long de cette troisième année.

Ces outils ont permis diffuser de l’information sur l’actualité de la campagne ainsi que des informations d’ordre technique comme les 14 vidéos produites dans le cadre du programme et portants sur des étapes clés de la conduite des cultures de colza et de tournesol ainsi que les guides techniques. En 3 ans, les vidéos ont été visionnées 319 400 fois, les guides techniques diffusés auprès de 3 400 personnes, la page Facebook suivie par 3 098 abonnés, et le site internet a été visité 246 900 fois.

Les rapports de ce programme vont être transmis à la Commission Européenne, principal co-financeur, et des actions vont continuer à être mises en place dans ces 2 pays, où l’histoire du colza et du tournesol n’est pas terminée.

Pour plus d'informations, consultez le site internet de Maghreb Oléagineux

Lancement Cap Protéines Challenge 2, le 15 septembre 2022 (webinaire)

Vous êtes étudiant, entrepreneur, conseiller agricole, agriculteur, industriel, distributeur… Tentez votre chance ! La 2ème édition du Cap Protéines Challenge sera lancéele 15 septembre 2022avec un webinaire explicatif sur les modalités. Le Cap Protéines Challenge 2 vise à proposer des idées ou solutions autour des protéines végétales afin d’améliorer la production nationale des cultures riches en protéines et de démocratiser leur utilisation en alimentation humaine.

Pour rappel, ce challenge est organisé par Terres Inovia et Terres Univia, en partenariat avec le CTCPA, la Fondation Avril, ITERG et Manger du Sens, et financé par le Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, France Relance et Terres Univia.

Au programme du webinaire du 15 septembre 2022, de 16h30 à 18h00

  • Présentation des partenaires du concours "Cap Protéines Challenge"
  • Présentation du concours et du calendrier
  • Questions / Réponses


Plus d'informations sur la page dédiée du site de Terres Inovia.

Journée scientifique : Les lipides laitiers, le 23 septembre 2022 (Paris)

Le 23 septembre prochain, le Cniel et la SFEL s’associent pour partager les dernières avancées scientifiques sur les rôles nutritionnels des lipides laitiers. Autant au cours de la période de développement périnatal qu’à l’âge adulte, notamment dans le contexte de certains désordres cardio-métaboliques, les lipides laitiers semblent offrir un intérêt nutritionnel d’importance du fait de leurs spécificités de composition en lipides et en acides gras, et de leurs structures. Les résultats de plusieurs programmes de recherche seront ainsi présentés et mis en perspective lors d’une table ronde.

A l’occasion de cette journée, la SFEL attribuera la Médaille Chevreul à Marie-Caroline Michalski (Directrice de Recherche INRAE) pour ses travaux sur les lipides polaires laitiers et leurs propriétés tant nutritionnelles que techno-fonctionnelles.

Date : 23 septembre 2022

Lieu : Maison du lait, à Paris.

Programme détaillé de la journée et lien d’inscription (gratuite mais obligatoire, nombre de places limité) à venir. Une solution hybride sera envisagée en fonction du nombre de participants.

 

Atelier de sensibilisation ProteiNEW : « réussir sa levée de fond »

Protéines France, Terres Univia et les partenaires du projet ProteiNEW organisent un atelier de sensibilisation à destination des start-ups innovant dans le domaine des protéines végétales et nouvelles ressources. Cet atelier portera sur « les clés pour réussir sa levée de fonds » et aura lieu le 27 septembre 2022 entre 13h30 et 17h30 au lab Innovation d’AgroMousquetaires à Châtillon.

Au programme de cet atelier :

Des conférences :

- Comprendre la levée de fonds : en quoi consiste une levée de fonds ? Quelles sont les différentes étapes ? Les points clés à connaître ? Les grands pièges à ne pas commettre ?

- Connaître la dynamique du secteur des protéines

Des tables rondes

- Les questions à se poser avant de faire une levée de fonds – pourquoi lever des fonds ? Quelle maturité est nécessaire ? Quand lever des fonds ?

- Qu’est-ce qu’une levée de fonds va changer dans votre quotidien ?

- Après ma 1ère levée, quels sont les challenges pour aller sur une seconde levée ?

Un speed meeting avec de nombreux intervenants : Cap Agro, Demeter, Roquette Venture, Sparkalis, Vise Vires New Protein, AgroParisTech…

Cet atelier est proposé dans le cadre du projet ProteiNEW qui vise à accélérer la structuration des filières protéines végétales et des nouvelles ressources. Il s’agit du deuxième atelier de sensibilisation après la présentation du DIAG Novel Food opéré par BPI France et le décryptage de l’AAP « Première Usine » le 1er avril dernier.

Pour s’inscrire, il convient de remplir un formulaire.

Finalisation d’un projet sur les protéines des tourteaux de colza

Les protéines contenues dans les tourteaux de colza peuvent-elles être utilisées pour la production d’antioxydants naturels ? C’est tout l’objet d’un projet ambitieux porté par la filière des huiles et des protéines végétales et financé par Sofiprotéol-FASO.  

Initié en 2017, le projet « Les protéines du tourteau de colza comme source de biopeptides » a pris fin en septembre 2021. Financé par Sofiprotéol, il a réuni autour de Terres Inovia - l’institut technique de la filière - le CIRAD (UMR QualiSud), et le CNRS (LRGP : Laboratoire Réactions et Génies des Procédés). L’enjeu est de taille : analyser le potentiel du tourteau de colza pour le marché des antioxydants. « Bien que les antioxydants synthétiques soient largement utilisés, leur consommation à long terme pourrait être responsable de certains problèmes de santé (…). C’est pourquoi la tendance pour les substituer par des antioxydants naturels s’est fortement intensifiée ces dernières années », lit-on dans le rapport final du projet.

Le tourteau de colza, une source intéressante de peptides bioactifs

Or, parmi les différentes possibilités étudiées, les peptides bioactifs – des séquences d’acides aminés encryptées dans une protéine- suscitent un intérêt particulier. « Compte tenu de sa forte teneur en protéines, le tourteau de colza est probablement une source intéressante en peptides bioactifs ». Pendant quatre années, des recherches ont donc été effectuées afin d’évaluer s’il était possible de « valoriser les protéines de tourteau de colza par hydrolyse enzymatique pour générer des hydrolysats peptidiques à fort potentiel antioxydant ».

Le projet a mis en avant des résultats innovants, notamment la possibilité de développer un procédé original de transformation des protéines du colza pour produire simultanément des albumines (aux propriétés antifongiques et fonctionnelles intéressantes) et des peptides chélateurs aux propriétés antioxydantes.

Le projet a ainsi montré que les peptides pouvaient être utilisés dans l’industrie agro-alimentaire pour limiter l’oxydation lié au stockage des aliments, mais également améliorer la biodisponibilité des micronutriments. En parallèle, les propriétés antifongiques des albumines sont à approfondir car elles pourraient répondre à des problématiques de santé humaine, mais également aux enjeux des filières agricoles impactées par des champignons pathogènes producteurs de toxines.

Pour en savoir plus, consultez deux articles scientifiques publiés sur ce projet :

Terres Univia partenaire de l’AgriFood’ture Challenge

Dans un contexte d’émergence de nouveau modes de consommation durables et face aux enjeux de transitions agricole et alimentaire, le concours AgriFood’ture Challenge vise à accélérer le développement d’innovations pouvant avoir un impact positif sur nos systèmes alimentaires : une alimentation saine, durable et adaptée aux usages des consommateurs. Organisé par Vitagora, La Foodtech Dijon Bourgogne Franche-Comté et l’EIT Food, Terres Univia est partenaire de ce concours de pitch organisé pour les start-ups et les PME qui mettent en avant une solution innovante qui favorise une agriculture et une alimentation durable.

Un concours organisé en 4 challenges

Le concours de pitch est organisé autour de 4 challenges représentant l’ensemble de la chaîne de valeur alimentaire :

  • La transition agroécologique : moins d’intrants, décarbonation, usage optimisé de ressources naturelles, biodiversité…
  • La transition protéique : le végétal et autres matières premières innovantes, répondre aux préférences et usages de consommateurs
  • L’économie circulaire et la réduction du gaspillage alimentaire : écoconception, valorisation des co-produits ou des déchets, outils et pratiques pour réduire le gaspillage
  • Outils et systèmes intelligents pour répondre aux nouvelles exigences des consommateurs : traçabilité, transparence, coconstruction…

La finale des challenges se déroulera les 14 et 15 septembre 2022 à Dijon. Pour chaque challenge, un gain de 3 000 € ainsi qu’un accès au programme d’accélération ToasterLab sont en jeu. Les inscriptions se clôturent le 25 août 2022.

Cette journée sera également l’occasion d’assister à des conférences et des tables rondes d’experts et de participer aux RDV BtoB organisés pour créer des connexions au sein d’un écosystème réuni autour de l’innovation AgriFood.

Plus d’informations sur le concours et les modalités d’inscriptions sur : https://agrifoodture-challenge.com/page-4751

Appel à projets 2022 du Groupe Lipides et Nutrition

Depuis 1963, l’association Groupe Lipides et Nutrition (GLN) soutient le développement des connaissances autour des corps gras alimentaires, leurs valeurs nutritionnelles et leurs conditions d’utilisation par l’organisme humain et favorise la diffusion du progrès scientifique. Le GLN rassemble des scientifiques et des acteurs industriels ayant un intérêt commun pour les effets nutritionnels des lipides.

L’un des objectifs du GLN est de contribuer à la recherche en participant au co-financement chaque année de différents projets de recherche portant sur la thématique générale des lipides et de la nutrition. Le GLN lance son appel à projets 2022. Chaque projet pourra être financé à hauteur de 10 000 € maximum.

Toute personne souhaitant déposer un projet dans le cadre du présent appel à projets devra remplir le dossier intitulé « Demande d’aide à la recherche » (disponible ici) et le soumettre à l’adresse mail - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. - au plus tard le 26 septembre 2022.

Télécharger l’Appel à projets 2022 GLN

Diversifier les assolements pour sécuriser les récoltes à venir

Dans un contexte de changement climatique et de tensions accrues sur les marchés alimentaires, Terres Univia, l’interprofession des huiles et protéines végétales, Terres Inovia, l’institut technique des professionnels de la filière des huiles et protéines végétales et de la filière chanvre, et la FOP, Fédération des producteurs d’oléagineux et protéagineux, rappellent l’importance de diversifier les assolements sur le long terme mais aussi de manière plus conjoncturelle. Réfléchir à des assolements variés et équilibrer les rotations avec des légumineuses et du tournesol constituent des solutions efficaces pour introduire de la robustesse au sein des exploitations et mieux faire face aux difficultés en cas d’intempéries ou de tensions sur les matières premières. Cette stratégie mise notamment sur les atouts agronomiques des oléoprotéagineux pour répartir les risques et les charges de travail afin d’atteindre les objectifs de compétitivité des exploitations tout en assurant la production nécessaire à la souveraineté alimentaire.

Plus d’informations dans leur communiqué de presse (PDF, 174 ko).