Actualités

Graines de soja : la fiche qualité de Terres Univia confirme le bilan de la récolte

L’observatoire interprofessionnel de la qualité des graines de soja, piloté par Terres Univia et réalisé par Terres Inovia, vient de publier l’édition 2018 de sa fiche sur la qualité des graines. A partir de l’analyse de 111 échantillons, il confirme les caractéristiques qualitatives moyennes de la récolte soja 2018, dont la moyenne du Poids de mille grains (PMG) oscille entre 154,8 et 173,7 selon les bassins de production.
En 2018, 154 000 hectares de soja ont été cultivés en France, en progression de 8,5% par rapport à l’année précédente, pour une production de 415 000 tonnes.

 

Guide de culture colza 2019: des nouveautés et des conseils affinés pour combattre les ravageurs

Terres Inovia publie son nouveau guide de culture colza. Outil précieux pour les agriculteurs et les techniciens, ce guide diffuse les conseils et l'expertise de Terres Inovia pour chaque étape de la campagne de la culture du colza, du choix des variétés à la récolte, en passant par la lutte contre les ravageurs et les choix optimaux de désherbage.

L’édition 2019 du guide colza a évolué. Au fil de ses 50 pages, il comprend toujours douze chapitres thématiques correspondant aux différents stades de la campagne: variétés, implantation, désherbage, ravageurs, maladies... Cette année, compte tenu des difficultés de la campagne 2018 sur cette culture, les positions et l’expertise de Terres Inovia ont évolué, avec en particulier de nouveaux conseils opérationnels pour mieux implanter le colza, assurer un désherbage efficace et raisonné et mieux combattre les ravageurs. Le guide met également en lumière la lutte contre les maladies et le choix variétal le plus adapté. Un guide clé pour guider le producteur dans la conduite de son exploitation et de ses parcelles.

Le guide est accessible en ligne dans son intégralité en version PDFet peut être commandé: https://www.terresinovia.fr/p/guide-culture-colza

Tarif : gratuit pour 1 guide, frais de port à partir de 2 exemplaires.

Un grand prix européen de l’innovation ouvert aux jeunes entrepreneurs du domaine des protéines végétales

La troisième édition des European Plant based Protein Awards a été lancée ce 5 juillet en lien, cette année encore, avec le Plant-based Foods Summit qui se tiendra à Lille du 2 au 4 octobre 2019.

L’appel à candidatures à destination des start-up est largement soutenu par l’écosystème agricole et agroalimentaire français qui comprend de nombreux leaders mondiaux du secteur. Il est organisé par les Villages by CA Nord de France et Champagne Bourgogne, en lien étroit avec Terres Univia, et relayé par le réseau des Villages by CA, un réseau unique de 29+ accélérateurs à la présence européenne.

L’objectif des Awards est de donner un nouvel élan à la transition agricole et alimentaire en offrant aux start-up lauréates un programme d’accélération et une visibilité uniques en Europe. Rendue nécessaire par la croissance démographique mondiale, équilibrer les sources de protéines est devenu indispensable pour nourrir la planète tout en préservant le climat, les ressources naturelles, la biodiversité et la santé humaine.

Les Villages by CA et leurs partenaires se rassemblent autour d’une ambition commune : “fostering the future of food”, ou comment soutenir et encourager cette transition agricole et alimentaire.

Les start-up seront accompagnées par un réseau de partenaires puissant et engagé : Bonduelle, Sodexo, Limagrain, Groupe Advitam, Dijon Céréales, Terres Univia l’interprofession des huiles et protéines végétales, le Crédit Agricole Nord de France et le Crédit Agricole Champagne-Bourgogne, l’Université Catholique de Lille-Yncréa, le Pôle IAR et Improve. L’appel à candidatures bénéficie également du soutien de Protéines France, de la Fondation Avril, des Pôles Nutrition Santé Longévité, Euralimentaire et Vitagora.

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 3 septembre dans les 7 catégories suivantes :

  • Consumer Impact pour les services ou solutions présentant le plus fort impact consommateur

  • Pulses : innovations autour des légumineuses

  • Agtech : Innovations dans l’agriculture grâce aux nouvelles technologies

  • Ingrédients : innovations dans les ingrédients à base de protéines végétales

  • Food : innovations dans les produits alimentaires à base de protéines végétales

  • High Protein Food : innovations dans les produits alimentaires à haute teneur en protéines végétales

  • Process & digital : innovations dans les processus industriels et le digital

Les partenaires de l’initiative se réuniront en comité de sélection le 1er octobre prochain. Les lauréats se verront remettre leur prix le 2 octobre prochain à Lille, au Village by CA Nord de France qui accueille cette année la cérémonie d’ouverture du 14th Plant-based Foods Summit.

En savoir plus sur les Awards et candidater : http://plantbased-protein-awards.ca-norddefrance.fr/
En savoir plus sur le 14th Plant-based Foods Summit Europe 2019 : https://bridge2food.com/summits/protein-europe/

 

Colza : un nouveau test pour identifier les larves de charançons de la tige

Il est généralement admis que le charançon de la tige du chou est commun mais peu nuisible, contrairement au charançon de la tige du colza qui est moins fréquent mais très nuisible. Cependant, des quantités anormalement importantes de larves dans les tiges observées cette année dans certaines régions ont soulevées des questions sur la nature des ravageurs présents.

Les larves de charançons de la tige du colza sont plus grosses que celles de la tige du chou. Mais ce critère morphologique peut être difficile à interpréter en cas de cohabitation de plusieurs stades larvaires.Le laboratoire Génétique et Protection des Cultures de Terres Inovia a donc développé un test permettant de discriminer ces deux charançons.

Ce test est basé sur une analyse ADN. Des différences génétiques sont exploitées afin de différencier les deux espèces. Pour évaluer la proportion de chacune d’elles dans une parcelle, il est maintenant possible d’envoyer des larves à notre laboratoire. Celles-ci peuvent également être utilisées pour réaliser un test de résistance aux pyréthrinoïdes.

Pour identifier les larves présentes dans vos parcelles lors des prochaines campagnes, contactez le laboratoire Génétique et Protection des Cultures de Terres Inovia : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Découvrez les actualités de l’Interprofession avec la Lettre des OléoPro

Quoi de neuf dans la filière des huiles et des protéines végétales ? Le 3e numéro de la Lettre des OléoPro vient de paraître. Au fil de ses huit pages, elle fait le point sur l’état des récoltes et de la production, en mettant l’accent en particulier sur le colza. Elle permet aussi de découvrir certains travaux de l’Interprofession dans les différentes thématiques qu’elle couvre (alimentation humaine et animale, non alimentaire, études économiques). Un focus a été fait sur le B100, ce nouveau carburant 100% renouvelable autorisé en France.

Diffusée deux fois par an, en janvier et juillet, elle est consultable en ligne gratuitement. Découvrez-la vite !

L’Afidol devient France Olive

Lors de son assemblée générale, l’Association française interprofessionnelle de l’olive (Afidol), section autonome de Terres Univia, s’est rebaptisé France Olive. Ce changement de nom, décidé à l’occasion des vingt ans de l’association pour moderniser son image, est aussi associé à une nouvelle identité visuelle, ornée de bleu-blanc-rouge, visant à valoriser la qualité made in France des olives produites en hexagone. « L’acronyme Afidol est utilisé depuis sa création, mais, en dehors des initiés, personne ne sait ce que veut dire Afidol ! Aussi, pour ses 20 ans, nous avons décidé de lui donner un nom plus parlant, qui affirme bien l’origine de ses huiles d’olives et de ses olives : France Olive », a expliqué le nouveau président Laurent Bélorgey.

À l’occasion de cette assemblée générale, France Olive a aussi présenté l’économie de la filière, avec une production mondiale en hausse de 30% (3,3 millions de tonnes). L’Union européenne représente 66% de cette production. L’Espagne est le premier producteur (1,2 Mt), suivie par l’Italie et le Grèce. Avec 6 400 tonnes, la France reste un petit marché à l’échelle mondiale, mais constitue le 4ème marché européen. Dans l’hexagone, les Bouches-du-Rhône affirment leur position de leader, avec 30% de l’huile d’olive produite et, globalement, tous les départements ont vu leur production augmenter sur la campagne 2017/2018. La consommation a également progressé (+4%) et est tirée par les huiles bios (+9%, avec une part de marché de 16,9%).

 

 

Au sommaire de la revue italienne RISG (La Rivista Italiana delle Sostanze Grasse ) n. 1/2018 - Open Access

  • Animal fats for non-food uses. A review of technology and critical points (P. Bondioli, G.P. Carelli, M. Grosso)

  • Effect of pigments and total phenols on oxidative stability of monovarietal virgin olive oil produced in Morocco (M. El Yamani, E.H. Sakar, F. Mansouri, H. Serghini-Caid, A. Elamrani, Y. Rh arrabti)

  • Structure and properties of selected metal organic frameworks as adsorbent materials for edible oil purification (E. Yılmaz, A. Erden, M. Güner)

  • Nota tecnica. Lubrificanti - Corrispondenza tra metodi analitici (gennaio - dicembre 2018) (M. Sala, F. Taormina, P. Ruggieri)

  • Convegno SISSG - Qualità ed Autenticità Tecnologie e Sottoprodotti - 18-19 Ottobre 2018, Bari

http://www.innovhub-ssi.it/web/stazione-sperimentale-per-gli-oli-e-i-grassi/pubblicazioni

 

 

Terres Inovia met son matériel d’expérimentation en partage

L’institut Terres Inovia a choisi de louer son matériel agricole sur le site WeFarmUp. Cette start-up propose depuis 2015, la mise en relation entre agriculteurs autour de la location de matériels agricoles. C’est la première fois qu’un institut technique accepte de mettre en partage ses équipements d’expérimentation.

Le principe de la plateforme est de permettre à des agriculteurs de louer une moissonneuse-batteuse, une herse étrille ou encore un tracteur à la journée, à la semaine, ou encore au mois, en évitant ainsi de réaliser des investissements parfois colossaux pour du matériel agricole. « Cela montre l’importance d’une stratégie d’investissement raisonnée pour les agriculteurs afin d’optimiser les coûts de production et le fonctionnement économique des exploitations. Cette manière de travailler, en co-construction avec les agriculteurs, est justement au cœur du projet d’entreprise de Terres Inovia », souligne David Gouache, directeur adjoint de Terres Inovia.

Le site WeFarmUp, créé en 2015 par Laurent Bernède et Jean-Paul Hébrard, va justement dans ce sens. Terres Inovia a choisi de travailler avec cette plateforme pour mettre à la disposition des producteurs son matériel agricole utilisé dans les stations expérimentales afin de mieux absorber les investissements. « Notre matériel d’expérimentation a souvent des périodes d’utilisation très ponctuelles », précise Jean-Louis Lucas, ingénieur au département expérimentation de Terres Inovia. Actuellement, 45 équipements de l’institut sont proposés en location sur le site de WeFarmUp, tels que des tracteurs agricoles, des semoirs monograines, des herses étrilles ou rotatives, une moissonneuse-batteuse… Avec un système très simple à gérer. « En quelques clics, un matériel est loué, paiement par carte bancaire ou virement. Ce mode de location à une assurance inclue et le paiement est sécurisé ».

Inversement, l’institut envisage également de louer (plutôt que d’acheter) des outils qui lui sont nécessaires sur la plateforme. « Le matériel agricole est l’un des secteurs les plus porteurs d’innovations dans les grandes cultures, WeFarmUp nous permet ainsi d’accéder à des matériels pour des besoins spécifiques et ponctuels d’expérimentation ou de test, d’autant que les équipements agricoles évoluent très vite », ajoute Jean-Louis Lucas.

Avec ce partenariat, Terres Inovia est le premier institut technique à mettre son matériel agricole en partage, à la location. « Nous espérons que d’autres instituts ou organismes aient la même idée afin d’élargir l’offre d’équipements au sein de cette plateforme web ».

AG : Terres Univia dévoile son rapport d’activité et les chiffres clés de la filière

Le 28 juin, Terres Univia a réuni son assemblée générale ordinaire et extraordinaire. À cette occasion, l’Interprofession a présenté son rapport d’activité 2018 qui synthétise le travail mené par Terres Univia sur les différentes thématiques qu’elle couvre, comme notamment la production, l’alimentation humaine, le bio ou encore les études économiques et les marchés. Antoine Henrion et Laurent Rosso, respectivement président et directeur de l’Interprofession, ont mis en avant, dans le rapport d’activité, « l’important programme d’actions dans la mise en œuvre du plan de filière », avec la construction du plan CVO (Contribution Volontaire Obligatoire) et de ses objectifs, parmi lesquels figure la souveraineté des protéines françaises et la démarche de durabilité des bassins de production.
Lors de son assemblée générale, Terres Univia a également présenté les chiffres clés 2018 de la filière. Composition des graines, surfaces en France et dans le monde, bilan des Matières Riches en Protéines (MRP), débouchés, prix… l’Interprofession dévoile, comme chaque année, tous les indicateurs chiffrés et les statistiques des oléagineux et plantes riches en protéines.

Retrouvez Terres Univia sur Linkedin !

Terres Univia vient d’ouvrir une page Linkedin, le premier réseau social professionnel dans le monde. Crée en 2003, il revendique plus de 400 millions de membres issus de 170 secteurs d’activités différents.
La page consacrée à Terres Univia comprend un fil d’actualités régulières. Elle est destinée à rassembler toute une communauté autour des problématiques des huiles et des protéines végétales.
Le compte Linkedin vient enrichir la présence de l’Interprofession sur les réseaux sociaux. Déjà, Terres Univia dispose d’un compte Twitter, suivi par plus de 2180 abonnés.

Pour suivre les actualités de Terres Univia et intégrer la communauté de l’Interprofession, n’hésitez pas à suivre Terres Univia sur Linkedin : https://www.linkedin.com/company/terres-univia