Actualités

Prochaines formations ITERG

Plusieurs sessions de formations, en partenariat avec l'ENSCBP (École Nationale Supérieure Ingénieur-Chimie-Biologie-Physique), sont annoncées :
- 22 au 25 janvier 2019 : Compositions et propriétés des corps gras
- 29 janvier au 1er février 2019 : Procédés d'obtention et contrôle qualité des corps gras
- 5 au 8 février 2019 : Lipochimie et bioproduits
- 12 au 15 février 2019 : Huiles et industrie cosmétique
- 19 au 22 février 2019 : Industries alimentaires utilisatrices de corps gras
- 5 au 8 mars 2019 : Innovations nutritionnelles et fonctionnelles des matières grasses
- 13 au 15 mars 2019 : Détergence et savonnerie

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’Interprofession mobilisée pour créer une filière légumineuses en Occitanie

Terres Univia et son institut technique, Terres Inovia, participent au projet FILEG*. L’enjeu ? Créer une filière de production et de valorisation des légumineuses à graines en Occitanie à l’horizon 2030. Ce projet est né d’un constat : le développement croissant des légumineuses à graines, dont la consommation a augmenté de 12 % en France en 2017. Fort de ce contexte favorable, il était indispensable d’accompagner les pratiques de production pour favoriser l’ancrage des filières. L’ambition : disposer d’une filière structurée et durable, créatrice de valeur ajoutée répartie équitablement sur tous les acteurs de la filière : producteurs, collecteurs et transformateurs, avec aussi une dynamique de R&D. Lancé le 19 octobre, le projet FILEG met en œuvre sa première étape jusqu’en juin 2019 : évaluer la faisabilité de la structuration de cette filière légumineuses territorialisée. L’Interprofession, associée à ses différents partenaires, mobilise donc dès maintenant les acteurs de l’amont et de l’aval pour réaliser un état des lieux et partager enjeux et problématiques avant de proposer une première trame de projets.

*Le projet FILEG*est porté par différents partenaires : Terres Univia, Terres Inovia, INRA, EPL Auzeville, CISALI, ANILS, AD’OCC, Agri Sud-Ouest innovation  et soutenu par la DRAAF, la Région Occitanie et les Agences de l’Eau Adour-Garonne et Rhône Méditerranée Corse.

Impact métabolique des matières grasses alimentaires : vers le concept des lipides rapides/lipides lents et l’effet matrice

Les matières grasses se retrouvent incorporées dans les aliments sous forme de structures diverses, parmi lesquelles les émulsions sont les plus représentées. L’absorption intestinale des lipides et les évènements post-absorptifs durant la période postprandiale jouent un rôle majeur dans l’initiation et le développement des maladies cardio-métaboliques. Des études récentes montrent que la structure émulsionnée et la nature des agents émulsifiants peuvent moduler la digestion, l’absorption et l’utilisation métabolique des lipides alimentaires. Chez l’Homme, des données suggèrent que l’impact santé d’un aliment diffère de celui attendu compte-tenu de ses constituants ; il s’agit de l’ « effet matrice ».

Un article signé de Marie-Caroline Michalski, Cécile Vors, Manon Lecomte (Laboratoire CarMeN, INSERM U1060, INRA UMR1397, Université Lyon-1) et publié dans le numéro 39 de Lipid’Nutri+ (PDF, 673 ko).

L'huile de coco plus efficace que les insecticides ?

Les composés dérivés de l’huile de coco seraient plus efficaces que le DEET pour repousser les insectes suceurs de sang, selon une nouvelle étude du Département de l’agriculture des États-Unis (USDA).

Dans une recherche récente publiée dans Scientific Reports, des scientifiques du Service de recherche agricole (ARS) de l'USDA ont identifié des acides gras spécifiques de l'huile de noix de coco fortement corrosifs et efficaces contre de multiples insectes (moustiques, tiques, mouches piquantes et punaises de lit) susceptibles de transmettre des maladies à les humains et les animaux.

L’huile de noix de coco en elle-même n’est pas un répulsif. Toutefois, le mélange d’acides gras libres dérivé de l’huile de coco (acide laurique, acide caprique et acide caprylique, ainsi que leurs esters méthyliques correspondants) offre une forte répulsion contre les insectes suceurs de sang. En encapsulant des acides gras de noix de coco dans une préparation à base d'amidon, des essais sur le terrain ont montré que cette préparation entièrement naturelle pouvait protéger les bovins contre les mouches charbonneuses (ou mouches des étables) pendant 96 heures ou 4 jours. Alors que le DEET n’était efficace qu’à 50% contre ces insectes, le composé à base d’huile de noix de coco était efficace à plus de 95%.

Nouvelle version de l'outil AcéVOIL

La version 3.2 de l’outil AcéVOIL a été mise en ligne début novembre 2018. Les données d’impacts environnementaux ont été actualisées pour tenir compte des nouvelles méthodes de calcul et des inventaires de cycle de vie disponibles. L’outil a également été enrichi de nouvelles fonctionnalités, notamment en termes d’export des résultats. Les documents l’accompagnant ont également été complétés et clarifiés afin de faciliter son appropriation par les utilisateurs de l’outil et s’assurer que l’exploitation des résultats se fasse en conformité avec les normes internationales en vigueur.

Cette nouvelle version a fait l’objet d’une revue critique par un panel d’experts indépendants. Ce panel s’est assuré que l’outil permette la réalisation d’études ACV (analyses de cycles de vie) dans le secteur des « huiles végétales » de façon adéquate et crédible et que les éléments qui composent l’outil ont été établis dans le respect des normes ISO 14040.

Cette nouvelle version de l’outil reste en libre téléchargement à l’adresse suivante :
http://iterg.com/-etudes-et-recherches-14-951

CVO : le plan pour 2018-2020 paru au Journal Officiel

L’accord interprofessionnel sur le financement des actions d’intérêt général pour la filière française des oléagineux et protéagineux pour la période 2018-2021 a été publié au Journal Officiel le 24 août dernier. Il fixe le plan de la cotisation volontaire obligatoire (CVO), c’est-à-dire les objectifs de l’Interprofession.
Terres Univia vient de faire paraître une note explicative et pédagogique (PDF, 476 ko) destinée aux producteurs sur la cotisation volontaire obligatoire (CVO).
Les fonds récoltés par la CVO, estimée à 65,7 millions d’euros pour 2018-2021, sont essentiellement consacrés à des travaux de recherche et d’innovation. Les missions prioritaires de l’Interprofession ? Innover pour optimiser les variétés, les productions et les débouchés, mais aussi promouvoir la filière, réaliser des études de marché et animer le réseau des professionnels de la filière.
Retrouvez l’arrêté dans le Bulletin officiel du ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation.

Semis 2019 de pois chiche en France

Face à la forte croissance du marché, la culture du pois chiche connait un développement important en agriculture conventionnelle comme biologique. En deux ans, les surfaces cultivées ont plus que doublé : 19 500 hectares (ha) en 2017 contre 9 000 ha en 2015. Son introduction dans la rotation offre l’opportunité de diversifier l’assolement tout en bénéficiant des atouts environnementaux (réduction des apports d’azote pour la culture suivante, peu d’intrants, etc.) et économiques d’une culture à haute valeur ajoutée. Si son aire de développement gagne de nombreuses zones septentrionales, l’Occitanie est la première région productrice avec près de 12 000 ha dont 33% en bio. Les acteurs de la filière pois chiche souhaitent attirer l’attention des producteurs sur la nécessité de prendre en compte les contraintes techniques de cette culture de façon à assurer sa durabilité. C’est dans ce contexte que Terres Inovia a organisé le 5 octobre dernier une réunion d’information et d’échanges avec les acteurs techniques locaux. Sujet principal de la discussion pour les 80 participants : l’enjeu lié à la maîtrise de l’Ascochytose (anciennement Anthracnose), maladie majoritairement transmise par les semences.

Plus d’informations dans le communiqué de presse de Terres Univia et Terres Inovia (PDF, 198 ko).

Workshop SFEL : Les enjeux de demain sur la valorisation des oléoprotéagineux (4 décembre 2018, Paris)

La SFEL, Société française pour l'étude des lipides, organise à Paris, le 4 décembre 2018, de 9h00 à 13h00, un worshop sur le thème : Les enjeux de demain sur la valorisation des oléoprotéagineux.

Face à un contexte de plus en plus changeant, la SFEL propose ainsi de faire le point sur les enjeux actuels et futurs sur les débouchés des cultures oléoprotéagineuses.

Le programme est le suivant :

  • 9H30- « Huiles versus protéines : quels drivers du marché mondial de demain ? » par Perrine Tonin, Responsable des études économiques Groupe Avril

  • 10H00- « Oléagineux : quelles ressources pour quels usages demain ? » par André Merrien, Consultant

  • Du nouveau sur le front des technologies de transformation

    • 10H30« Solvants alternatifs pour l’extraction des huiles végétales » par Anne-Gaëlle Sicaire, chargée d’études Terres Inovia

    • 11H00« Etude et modélisation du pressage continu des graines oléagineuses » par Laurine Bogaert, doctorante Université technologique de Compiègne

  • 11H30 Invité d’honneur : Dr Thierry Durand, Médaille Chevreul 2018 : « When Chemist Synthesize Oxylipins and share them with Biologists, Physiologists, Clinicians and Lipidomists: 25 Years of Happiness »

  • 12H15 Remise du Prix de Thèse et exposé

  • 13H00-14H15 Repas (inclus dans l’inscription)

  • 14H15 Assemblée générale de la SFEL

Ce workshop se tiendra dans les locaux du FIAP (30 Rue Cabanis, 75014 Paris) salle Berlin.

Un prix de thèse (1 500€) sera remis à l’occasion de cette journée.

Inscription via le site (places limitées) : www.weezevent.com/workshop-sfel-les-enjeux-de-demain-sur-la-valorisation-des-oleagineux

Suppression de la taxe sur les huilles

Dans la nuit du 18 au 19 octobre, les députés ont voté, après 65 ans d’existence, la suppression de la taxe spéciale sur les huiles alimentaires (qui pèse de l'ordre de 125 millions d'euros), au cours du débat sur le projet de loi de finances, en première lecture. 

 
Le gouvernement a apporté son soutien aux deux amendements déposés, en ajoutant toutefois que la suppression ne sera effective qu'à compter du 1er  janvier 2020.

Formation : Mise en oeuvre de technologies modernes en sélection, 19-21 février 2019, Roscoff (29), France

Maîtriser les aspects conceptuels et pratiques relatifs aux technologies modernes de sélection (haploïdes doublés, sélection assistée par marqueurs, sélection génomique) et à leur mise en oeuvre en amélioration des plantes ; disposer de tous les éléments nécessaires pour décider des technologies à mettre en oeuvre, et de comment les intégrer efficacement dans son (ses) programme(s) de sélection. Tels sont les objectifs de cette formation organisée en partenariat entre Vegenov BBV et Nouvelle France Genetics.

Elle s'adresse aux professionnels de l'amélioration des plantes, et idéalement à des personnes qui ont déjà des connaissances ou une pratique du sujet (sélectionneurs ou assistants, responsables de projets ou de structures, décideurs, etc.). L'objectif est essentiellement d'apporter des regards critiques sur différentes approches, permettant à chaque participant(e) de mieux identifier et mettre en oeuvre les approches pertinentes à sa situation.

Les intervenants sont tous des professionnels qui travaillent dans le secteur privé. Ils apportent des expériences pratiques de l'amélioration des plantes commerciale. Le nombre de participants est limité à 16 pour faciliter les échanges, questions, discussions. La formation est en français pour permettre d'approfondir les sujets sans obstacle linguistique.

 

En Pratique :

-       3 jours, du mardi 19 au jeudi 21 février 2019

-       Roscoff (29), France

-       2 400 euros HT/participant (déjeuners compris)

-       Paiement à l’inscription

Contact et Inscriptions : Agathe Germain, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , Tel : +33 (0)2 98 29 06 44

Date limite d'inscription : 30 novembre 2018

Plus d’informations : https://nfgene.com/wp-content/uploads/2018/08/Formation_Fev2019.pdf