Actualités

Les Journées Francophones de Nutrition (JFN), 10-12 novembre 2021, à Lille… ou en virtuel

Cette année les Journées Francophones de Nutrition (JFN), qui se tiendront du 10 au 12 novembre 2021, seront proposées en présentiel (à Lille) et en virtuel.

En présentiel à Lille – Grand Palais :

  • 3 salles de conférences en parallèle avec des intervenants sur scène comme en 2019
  • Une exposition avec nos partenaires
  • Des bornes de e-poster pour consulter les communications
  • Des moments de convivialité pour se retrouver enfin face à face !
  • Le respect des mesures sanitaire pour se rencontrer en toute sécurité
  • Le nombre de places N'EST PAS limité en présentiel

Vous ne pouvez pas venir à Lille ? Rejoignez en virtuel les « JFN Live » depuis votre ordinateur avec :

  • Un programme spécifique avec 2 chaînes de sessions pré-enregistrées
  • La retransmission en direct de l’auditorium Vauban à Lille (salle des plénières)
  • Posez vos questions en direct par écrit aux orateurs depuis votre ordinateur
  • Les e-posters toujours depuis chez vous

Vous avez manqué quelque chose ?

A l’issue du Congrès toutes les sessions JFN et JFN live seront disponibles sur la plateforme de replay accessible à tous les inscrits en présentiel ou en virtuel !

Inscriptions jusqu'au 27 octobre pour profiter de tarifs préférentiels.

Programme scientifique en ligne et régulièrement mis à jour.

ITERG : Des prestations de broyage à façon des matières grasses solides

ITERG propose désormais des prestations de broyage à façon des matières grasses solides, pour en faciliter le transport, le stockage, le conditionnement ou encore la mise en œuvre. Le façonnage peut aller de 10 kg à 10 tonnes. Le conditionnement de la poudre est réalisé en cartons ou fûts.
Contact : Fabrice Farrugia

Une campagne de communication pour valoriser les atouts du colza

La filière des huiles et des protéines végétales a profité du salon de l’élevage pour lancer, le 5 octobre 2021, une campagne de communication grand public sur le colza. Sous le slogan «Le colza, une chance pour la France », elle vise à valoriser cette culture, tant dans ses atouts que ses nombreux débouchés, qu’ils soient alimentaires ou énergétiques. L’objectif ? Affirmer l’importance stratégique du colza pour notre souveraineté alimentaire afin d’interpeller les institutionnels, les politiques et les candidats aux élections présidentielles sur cette culture essentielle. Et redonner confiance aux producteurs.

Cette campagne, orchestrée par l’ensemble de la filière sous la bannière Terres OléoPro, s’articulera autour d’une publicité accompagnée d’un dispositif de relations presse déployée dans la presse régionale. Un second temps fort est également prévu auprès de la presse nationale lors du Salon de l’Agriculture en 2022. Elle sera valorisée sur les réseaux sociaux grâce au #FranceColza.

Plus d’informations dans le communiqué de presse

Terres Inovia et Terres Univia, partenaires du salon Tech&Bio 2021

Du 21 au 23 septembre 2021, les ingénieurs de Terres Univia seront mobilisés lors de l’édition 2021 du salon Tech&Bio. Ils répondront à toutes les questions des visiteurs sur le diagnostic des filières françaises des oléagineux, protéagineux et légumes secs issus de l’agriculture biologique.
De leur côté, les experts de Terres Inovia pourront conseiller les producteurs d’oléo-protéagineux, proposer des guides de cultures bio, partager des recommandations et références acquises, et présenter les derniers programmes techniques réalisés en agriculture bio.

Les experts des deux structures proposent aux visiteurs d’assister à 5 conférences et ateliers sur le salon :
• La lentille : la gestion de la bruche, mardi 21 septembre à 11h00, stand grandes cultures, par Arnaud Micheneau, ingénieur de développement de Terres Inovia.
• La filière chanvre en France en 2021 : état des réglementations et des débouchés, mardi 21 septembre à 11h30, salle 8, avec notamment Alexis Verniau, ingénieur de développement de Terres Inovia.
• Bénéfice et conduite d’un colza associé à des légumineuses, mardi 21 septembre à 12h45 et mercredi 22 septembre à 13h30, stand engrais verts, par Alexis Verniau, ingénieur de développement de Terres Inovia.
• Le marché des grandes cultures biologiques, mardi 21 septembre à 15h00, salle 5, par Charlotte Canale, chargée de mission filières oléagineuses et diversification de Terres Univia
• Le colza en agriculture biologique, jeudi 23 septembre à 11h00, stand grandes cultures, par Alexis Verniau, ingénieur de développement de Terres Inovia.

FILEG crée une filière de légumineuses à graines en Occitanie

Dans le cadre du Plan Protéines, Terres Univia anime la démarche nationale de structuration de filières. L’Interprofession des huiles et des protéines végétales, à travers son institut technique Terres Inovia, est aussi mobilisée dans plusieurs projets régionaux dans le cadre du Plan Protéines, dont FILEG, qui vise à structurer une filière régionale de légumineuses à graines en Occitanie.

Initié en 2017, ce projet ambitieux a pour objectif de créer de la valeur ajoutée pour tous les maillons de la chaîne, et en particulier pour les producteurs afin qu’ils puissent disposer d’une rémunération suffisante pour cultiver des légumineuses à graines. Pour cela, plusieurs axes seront déployés, notamment pour améliorer le rendement, structurer le marché et faciliter l’accès aux marchés et promouvoir les légumineuses made in France, qui sont de qualité supérieure à celles importées.

Plus d’informations en lisant l'interview de Christophe Vogrincic, responsable régional Sud de Terres Inovia, et sur le site dédié https://www.fileg.org/

Structuration de filière : le soja au cœur d’ARPEEGE

Dans le cadre du Plan Protéines, Terres Univia anime la démarche nationale de structuration de filières. L’Interprofession des huiles et des protéines végétales, à travers son institut technique Terres Inovia, est mobilisée dans plusieurs projets régionaux dans le cadre du Plan Protéines. Parmi eux, ARPEEGE, acronyme de Autonomie en Ressources Protéiques et Énergétiques des Élevages du grand Est, travaille à créer un lien entre producteurs de végétaux et élevages dans le Grand Est. Il est porté par Hervé Festuot, chef de service de la Chambre d’agriculture des Ardennes et animateur de l’association Pôle Élevage Ardennes.

Mené de 2019 à septembre 2022, ce projet vise à fédérer les partenaires privés et publics sur l’autonomie protéique des élevages dans le Grand Est pour développer une complémentarité entre les productions végétales et animales. Il associe 22 partenaires, dont 8 Chambres d’agriculture et 14 acteurs privés (coopératives céréalières et laitières, groupements d’achat, instituts techniques comme IDELE, lycées agricoles, fabricants d’aliments de bétail, Université de Nancy, …) Un Partenariat Européen à l’Innovation (PEI) a alors été déposé pour financer le projet par des subventions européennes.

En pratique, ARPEEGE repose sur l’introduction du soja pour réduire la dépendance aux importations et créer un lien entre éleveurs et producteurs. Dans le Grand Est, il est ainsi possible de produire 140 000 ha de soja. L’objectif du projet est de construire un modèle économique pour la culture du soja, du choix des variétés à la valorisation des graines au travers de débouchés.

Plus d’informations dans l’interview d’Hervé Festuot.

Webinaire Iterg : "Analyse sensorielle des huiles végétales et produits dérivés", 28 septembre 2021

Iterg organise pour ses adhérents un nouveau webinaire "Analyse sensorielle des huiles végétales et produits dérivés".
Il sera animé par Sophie Gelin, Cheffe du Jury analyse sensorielle Iterg.

 

Iterg : l’accréditation Cofrac étendue à 2 nouvelles méthodes d'analyse

L’accréditation Cofrac de l’Iterg a été maintenue suite à l’audit de surveillance du mois d’avril 2021 avec une extension de portée. Ainsi, deux nouvelles méthodes viennent enrichir cette dernière :

- Détermination de la teneur en isoflavones (méthode interne)

- Détermination de la pureté des matières grasses laitières par l’analyse des triglycérides (NF EN ISO 17678).

Cette reconnaissance atteste cette année encore de la capacité d’Iterg à réaliser et garantir la qualité technique des essais réalisés dans le cadre de sa portée d’accréditation.

Observatoire des prix OléoPro de la campagne 2020-2021

L’Observatoire des prix des OléoPro vient de publier son bilan annuel de campagne, sur la période allant de juillet 2020 à juin 2021. Il présente l’évolution des prix des oléagineux et des plantes riches en protéines sous la forme de moyennes annuelles des cotations hebdomadaires.
Pour les oléagineux, l’Observatoire présente les prix des graines de colza (rendu Rouen et Euronext), tournesol (rendu St-Nazaire) et soja (CAF Rotterdam) sur 2020/21. Les cours des tourteaux et des huiles (colza, tournesol, soja et palme) sont également détaillés.
Du côté des plantes riches en protéines, l’Observatoire publie les prix du pois et de la féverole, en rendu Centre Bretagne et rendu Rouen.

Vous pouvez télécharger le bilan de la campagne et tous les numéros de l’Observatoire des prix des OléoPro sur le site de Terres Univia.

Pour recevoir cette newsletter mensuelle, il vous suffit de vous inscrire.

Les études économiques de la filière oléopro synthétisées dans 'Point Eco'

L’Interprofession lance une nouvelle publication : Point Eco. Elle prend la forme de courtes fiches de synthèse résumant les différentes études économiques produites par la filière des oléo-protéagineux grâces aux CVO (Cotisations volontaires obligatoires) allouées à Terres Univia. Chaque année, en effet, de nombreuses études économiques sont réalisées -une quinzaine ont été menées en 2021- par Terres Univia, Terres Inovia, le fonds FASO et leurs partenaires.

Tous les mois, une à deux fiches seront publiées et accessibles gratuitement sur le site internet de Terres Univia. Elles présenteront les objectifs, le contexte et les enjeux, la méthodologie appliquée à l’étude et, bien-sûr, en dévoileront les principaux résultats.
En juillet, Point Eco publie ses deux premières fiches, réalisées par l’association PluriAgri, partenaire de l’Interprofession.

La première fiche dresse un état des lieux du soutien de la Politique Agricole Commune aux exploitations françaises en grandes cultures. Ce qu’elle révèle ? La situation des producteurs français est emblématique des distorsions de concurrence. Leur très faible insertion dans les dispositifs de soutien environnemental et climatique de la PAC constitue ainsi l’un des enjeux cruciaux pour le secteur.

La deuxième fiche porte sur les performances économiques des exploitations françaises des grandes cultures au sein de l’Union européenne. L’étude permet d’établir des indicateurs structurels économiques pour déterminer les forces et les faiblesses des exploitations. Cette analyse révèle la nécessité de trouver de nouveaux leviers pour augmenter la valeur ajoutée produite à l’hectare et de préserver au maximum les soutiens publics reçus par la PAC.
 

Pour consulter et télécharger les fiches Point Eco

Performances économiques des exploitations françaises

Etat des lieux du soutien de la PAC aux exploitations françaises