AGPI-LC omega-3 et Covid-19 : un webinaire de la SFEL le vendredi 26 février 2021, de 13h à 14h

Une alimentation riche en Omega 3 peut-elle prévenir les complications chez des patients atteints de Covid-19 ?Tel est le titre du webinaire proposé par la SFEL (Société française pour l’étude des lipides) le vendredi 26 février 2021, de 13h à 14h et présenté par Pierre WEILL (ingénieur agronome et président-fondateur de l’Association Bleu-Blanc-Cœur).

Cette conférence s’inscrit dans la droite ligne d’un article récemment publié dans Biochimie sous le même titre (May omega-3 fatty acid dietary supplementation help reduce severe complications in Covid-19 patients? Biochimie. 2020 Dec;179:275-280. doi: 10.1016/j.biochi.2020.09.003) et passera en revue les derniers articles parus sur le sujet.

Comme le rappelle le résumé de l’article, chez environ 10 % des patients infectés par le CoV-2 du SRAS, les symptômes de la Covid-19 se compliquent d'une grave atteinte pulmonaire appelée syndrome de détresse respiratoire aiguë, souvent mortelle. Ce syndrome est principalement associé à une surproduction incontrôlée de cellules immunitaires et de cytokines, 7 à 15 jours après l'apparition des symptômes, entraînant une inflammation systémique et une défaillance de plusieurs organes. Parce qu'ils sont des précurseurs métaboliques bien connus de médiateurs lipidiques de pro-résolution, les acides gras polyinsaturés à longue chaîne oméga-3 (AGPI-LC oméga-3) pourraient contribuer à améliorer la résolution de l'équilibre inflammatoire, limitant ainsi le niveau et la durée de la période inflammatoire critique. Les acides gras polyinsaturés à longue chaîne oméga-3 peuvent également interagir à différents stades de l'infection virale, notamment au niveau de l'entrée et de la réplication du virus. L'utilisation d'AGPI-LC oméga-3 mérite donc d'être envisagée, sur la base d'études cliniques antérieures suggérant que la supplémentation en oméga-3 pourrait améliorer les résultats cliniques des patients gravement malades dans la phase aiguë de détresse respiratoire. Dans ce contexte, il est crucial de rappeler que les niveaux d'apport alimentaire en AGPI oméga-3 dans les pays occidentaux restent largement inférieurs aux recommandations actuelles (acide linolénique et dérivés à longue chaîne tels que l’EPA ou le DHA). Un statut optimisé des AGPI oméga-3 pourrait être utile pour prévenir les maladies infectieuses, notamment le Covid-19.

Inscription gratuite mais obligatoire :
https://www.weezevent.com/webinaire-sfel-intervention-de-pierre-weill