La bioéconomie, au coeur des travaux de la filière

Tourteaux, huiles, fibres et molécules d’intérêt issus des graines oléo-protéagineuses participent activement au développement d’une bioéconomie française durable, aussi bien dans les débouchés en alimentation humaine et animale, que dans les secteurs de l’énergie (biocarburants, méthanisation) et des produits biosourcés (extraction de molécules d’intérêt, biomatériaux …) en remplacement de ressources fossiles. Dans ce cadre, Terres Univia adhère au pôle IAR depuis 2017 afin d’améliorer et diversifier les débouchés des graines oléo-protéagineuses.

IAR est le pôle compétitivité de référence de la bioéconomie en France, rassemblant plus de 450 adhérents, depuis l’amont agricole jusqu’à la commercialisation de produits finis. Son objectif : faire de la France le leader européen de la bioéconomie, en contribuant notamment à l’amélioration de sa compétitivité et en accompagnant l’innovation au sein de ce secteur d’activité. Ses axes d’intervention sont nombreux et peuvent aller de l’alimentation humaine et animale, à la production de produits biosourcés et de bioénergies (biocarburant par exemple). Depuis sa création en 2005, IAR a accompagné plus de 350 projets financés, représentant un investissement de 2,2 milliards d’euros sur les territoires.
Le pôle IAR et l’Interprofession collaborent activement sur de nombreux sujets communs tels que le Plan Protéines au sein de plusieurs commissions du pôle IAR (food & feed, biomolécules, etc.). Cette collaboration s’est par ailleurs intensifiée ces dernières semaines au sein de la commission bioénergies du pôle IAR, par la participation active à l’ensemble des groupes de travail proposés, permettant à Terres Univia de consolider ses veilles marchés, techniques et règlementaires en matière de bioénergies. « La collaboration entre Terres Univia et le pôle IAR nous a permis de structurer et de consolider un réseau de partenaires très actifs dans le milieu de la bioéconomie. Nous collaborons avec ces partenaires de manière régulière sur des projets stratégiques », déclare Laurent Rosso, directeur de Terres Univia.