Développer le soja Charte Soja de France pour faire rimer qualité, santé, durabilité et compétitivité

Avec plus de 400 000 tonnes de graines récoltées sur 154 000 hectares en France en 2018, le soja français est en plein essor. Alors que la France est devenue le deuxième producteur européen de soja, Terres Univia et Bleu-Blanc-Cœur s'engagent ensemble pour valoriser les atouts du soja français et la Charte Soja de France. Avec cette charte, la culture et les produits de soja certifiés sont garantis sans OGM, d'origine France, tracés et durables. Partenaires depuis 2000, Terres Univia et Bleu-Blanc-Cœur partagent le même objectif de développer le soja cultivé en France pour promouvoir une alimentation des animaux sans soja importé au service de la santé des hommes, des animaux et de la terre. Ce partenariat s'étend aussi aujourd'hui à la féverole.

Non OGM, le soja français mise sur la durabilité, la traçabilité et la proximité pour se démarquer. En s'appuyant sur un approvisionnement en Soja de France, Terres Univia et Bleu-Blanc-Cœur souhaitent lutter contre l'importation massive de protéines, synonyme de déforestation importée et contre le changement climatique. L'objectif est de capitaliser sur les nombreux atouts agronomiques et environnementaux du soja français : sa capacité à fixer l'azote de l'air et donc l'absence d'engrais azotés pour le cultiver ; sa robustesse face aux ravageurs et aux maladies permettant de le cultiver avec peu ou sans protection ; son rôle dans les rotations et ses bénéfices sur la culture suivante cultivée avec moins d'engrais et des rendements plus stables. Les deux partenaires souhaitent aussi valoriser les atouts économiques de cette culture. Promouvoir le soja français permet d'être moins dépendants des cours mondiaux tout en contribuant au développement de nos territoires en permettant aux agriculteurs et aux éleveurs de créer de la valeur. « Depuis le début, la Charte Soja de France repose sur un engagement collectif de toute la filière. Terres Univia se réjouit de l'engagement d'une marque comme Bleu-Blanc-Cœur qui permet d'intégrer à cette démarche la transformation, aux côtés des agriculteurs et des collecteurs » explique Antoine Henrion, président de Terres Univia.

Mieux consommer est une affaire de choix alimentaire du consommateur mais aussi de choix de production. Avec ce partenariat, Terres Univia et Bleu-Blanc-Cœur se mobilisent pour accroître la production de protéines végétales en France destinées à notre élevage. Actuellement, ce sont encore 500 000 tonnes de tourteau de soja non-OGM qui sont importées pour satisfaire les besoins de la filière. Avec le lancement de la charte Soja de France et de deux nouveaux cahiers des charges Bleu-Blanc-Cœur (Soja de France et Féverole de France), les deux partenaires partagent un objectif ambitieux : atteindre les 250 000 hectares de soja français non-OGM, local et durable à l'horizon 2025 pour les substituer à ce soja d'importation et redévelopper des milliers d'hectares de féverole. L'enjeu : garantir une alimentation animale plus saine et donc des produits carnés meilleurs pour la santé des consommateurs. Développer le soja français, mais aussi la féverole, permet de diversifier l'alimentation des animaux, un élément essentiel pour leur santé.