Légumineuses en Occitanie : un objectif de 200 000 hectares en 2030

Azuki, kabuli, fèves, pois, lentilles, etc : les légumineuses s'apprêtent à envahir nos assiettes. D'ici 2030(1), la demande mondiale en protéines végétales devrait augmenter de 43 %. Dans ce contexte, une initiative stratégique est prise par les acteurs d'Occitanie : le projet FILEG.

FILEG se donne pour pari de faire émerger une filière de production et de valorisation des légumineuses à graines à l'échelle du territoire Occitanie. L'objectif est ambitieux : pouvoir répondre, à l'horizon 2030, à un enjeu de création de valeur pour l'agriculture régionale, dans une logique de répartition équitable de cette valeur entre tous les acteurs, et d'engagement des exploitations et des filières dans la transition écologique. Concrètement, il s'agit de doubler les surfaces cultivées de légumineuses pour passer des 100 000 hectares aujourd'hui, à 200 000 hectares en 2030. L'enjeu est aussi de créer des gammes de produits fortement ancrées dans le patrimoine gastronomique régional. Pour cela, les 9 partenaires de ce projet(2) travaillent à la mobilisation de tous les acteurs.

1 Rapport « Agriculture Innovation 2025 » du Ministère de l'agriculture

2 Terres Inovia, Terres Univia, La Plateforme Agroécologique Auzeville, Le Centre d'Innovation sur l'Alimentation, l'Inra, la DRAAF, l'Agence Ad'OCC, Le Pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest Innovation et l'Anils